PROJETS 2010-2008



Combinaison de simulation, 2010





Des "combinaisons de simulation" accompagnées de 4 consignes d'actions à accomplir en duo et en solo ont été proposées à des volontaires qui pouvaient les emprunter dans les locaux du centre d'artistes Skol dans le cadre du projet L'inévitable, de l'espace public à la galerie et vice-versa. Au retour des actions, les participants avaient à remplir une fiche de renseignement qui devenait la documentation des actions réalisées. Sur 3 jours, 13 personnes ont participé au projet.
...........................................................................................................................................................

T-shirt identifiant, expérimentation, 2009



4 personnes portent le même t-shirt : couleur orange et 2 rectangles blancs sérigraphiés, un devant et un derrière. Le t-shirt agit comme un uniforme. Les 4 personnes occupent une intersection, mais répartie sur les 4 coins de rue. Les t-shirts référent à la sollicitation mais les actions sont opposées. Au retour les actions les participants ont à remplir une fiche de renseignement.
suite


...........................................................................................................................................................


Hyperprotection, 2009


















HYPERPROTECTION est le prototype d’un vêtement de « surprotection ». À la manière d’un « kit de survie », le prototype propose un vêtement surchargé de couches et signes mis en scène dans un espace ambivalent, entre l’abri temporaire et la cloison. Ce projet questionne l’obsession grandissante qui consiste à toujours être « prêt à tout » devant une menace éventuelle et l’impression donnée par les médias que nous vivons dans un monde de plus en plus dangereux.


...........................................................................................................................................................


Table pour 5, 2008, repas performatif en collaboration avec Sophie Castonguay



(photo: Marc-André Dumas)

Cinq invités assis autour de la table portent une nappe-vêtement. Sur la nappe, la table est mise. Un repas leur est servi. Une hôtesse et une serveuse dirigent les convives. La discussion consiste à lire des phrases énoncées sur des billets et à suivre des consignes émises dans un casque d’écoute.

Dans Table pour 5, Sophie Castonguay utilise la voix des invités. Elle leur met des mots dans la bouche. Ce qui surprend dans cet exercice, c’est qu’on ne sait plus exactement qui parle ; ce n’est pas tout à fait elle ni tout à fait eux. De son côté, Anne-Marie Ouellet à conçut un vêtement communautaire qui, à la fois, réunit et sépare les invités. Lors du repas, elle manipule la nappe-vêtement pour l’adapter à la discussion, ce qui a pour effet d’accentuer et de modifier les comportements.
5 invités: Georges Audet, Alexis Bellavence, David Gagnon, Karine Raynor et Sarah Wendt
Céramiste: Maude Blais
voir un extrait vidéo



...........................................................................................................................................................

Zone d'isolement, 2008





Dans une pièce qui prend l’allure d’un bunker, les visiteurs sont invités à se munir de cagoules suspendues. Il s’agit d’un environnement ambivalent par sa fonction d’accueillir et de regrouper les occupants tout autant que par celle de les isoler. Un mode d’emploi au mur indique la marche à suivre.
Cette installation à été présenté lors de la Manif d'art 4, la biennale d'art de Québec en 2008.